Blog

Un “MVP” c’est quoi, pourquoi c’est bien et comment s’y prendre ?

Le 2019-03-05, par  Guillaume Le Gales

Un “MVP” c’est quoi, pourquoi c’est bien et comment s’y prendre ?

Terme bien connu dans le monde des startups, le MVP (Minimum Viable Product) l’est moins dans le monde des grandes entreprises. Pourtant, quelle que soit la dimension de votre organisation, développer vos solutions digitales en commençant par un MVP vous apportera de nombreux bénéfices.

Voici en quelques lignes une définition du MVP et les raisons qui nous poussent chez CODIXIS à privilégier cette approche comme tout préalable au développement d’un service digital de plus grande envergure.

Un MVP, concrètement, c’est quoi ?

Si vous travaillez sur un marché où vous n’avez aucun concurrent et pour une entreprise ayant des budgets illimités inutile d’aller plus loin dans la lecture de cet article. Si ce n’est pas le cas, l’approche MVP doit vous intéresser !

L’acronyme MVP désigne le Minimum Viable Product ou le Produit Minimum Valable en Français (si toutefois ça l’est). Un terme un peu barbare, qui peut faire place à interprétations et fantasmes. En effet, les termes “Minimum” et “Valable” ne signifient pas la même chose pour tout le monde.

Pour simplifier, nous pourrions dire que le MVP est une version Rapide, Testable et Utilisable de votre produit. C’est différent d’une maquette animée, qui représente un design abouti mais qui est non fonctionnel. Dans un MVP, l’approche fonctionnelle est privilégiée au détriment de design pour permettre notamment un lancement rapide et l’obtention des précieux retours utilisateurs.

Le MVP est la première étape d’un process itératif qui vous amènera à votre solution “aboutie”.

Minecraft : Peut-être le meilleur exemple…. Vous connaissez Minecraft ? Mais si,…, il s’agit de cette pépite rachetée à ses fondateurs 2,5 Milliards de dollars en 2014 par Microsoft et qui compte aujourd’hui plus de 100 000 000 d’exemplaires vendus…

Tout à commencé en 2009 avec une première version développé en en 6 jours. Un MVP donc.

Un design minimaliste (vous en conviendrez…), des fonction limitées mais une envie pour son concepteur, Markus Persson de valider l’intérêt d’un jeu fondé sur le principe de gestion de blocs en trois dimensions.

La validation, étape par étape, du bien fondé de son concept et les retours de la communauté grandissante de premiers utilisateurs l’amènera rapidement à se consacrer à plein temps à son projet et à y mettre plus de moyens.

J’aime aussi beaucoup le dessin de Henrik Kniberg qui illustre tout à fait l’intérêt de privilégier une démarche itérative et agile, débutant par un MVP.

L’agilité selon Henrik Kniberg

Si votre objectif est de proposer un service permettant à un utilisateur de se transporter d’un point A à un point B.

Une approche classique consisterait à se fixer sur le produit “Voiture” et d’avancer sur la conception des différentes parties qui la composent.

Une approche agile débutant par la réalisation d’un MVP vous orientera d’abord vers un skateboard par exemple. L’utilisateur pourra tout de même se déplacer alors qu’avec un volant il n’ira pas loin….

Avec le retour d’expérience des premiers utilisateurs, vous ferez évoluer votre produit vers ses prochaines étapes de développement, augmentant au fur et à mesure la satisfaction des utilisateurs.

Les bénéfices de l’approche ?

Bien entendu, dans un premier temps il y a un bénéfice économique important car vous engagez peu de budget dans le MVP de votre produit. Beaucoup moins dans tous les cas qu’en partant bille en tête dans le développement d’une solution plus complète répondant à des besoins utilisateurs mal identifiés…

Nous pourrions lister les avantages d’une stratégie de développement agile et de la réalisation d’un MVP de la manière suivante :

Time to market

Une solution fonctionnelle rapidement livrée et utilisable permet une mise sur le marché rapide et une première confrontation du produit avec sa cible. Au pire, si c’est un désastre, c’est le bon moment pour s’en rendre compte et prendre les mesures nécessaires. Reid Hoffman, un des fondateurs de Linkedin dit : “Si vous n’avez pas honte de votre produit, c’est que vous l’avez sorti trop tard”. J’ai en tête certains grands groupes qui mettent plusieurs années pour passer de l’idée au produit. Autant vous dire qu’en quelques années, les besoins des utilisateurs peuvent évoluer, les technologies disponibles également…

Validation de concept

Pour valider votre concept, rien ne vaut l’expérimentation en vie réelle. Cette étape vous permettra de sécuriser vos investissements futurs en ajustant si nécessaire votre concept et votre proposition de valeur.

Retours utilisateurs – co construction

Feedback is a gift ! Le retour des utilisateur sera une mine d’information importante pour faire évoluer votre solution. Utiliser les retour des utilisateurs (et leur faire savoir) est aussi une excellente manière de constituer une communauté fidèle et productive. Une communauté sur laquelle vous pourrez vous appuyer quand vous passerez en phase de commercialisation et souhaiterez recruter de nouveaux clients…

Satisfaction utilisateurs

Développer votre solution de manière itérative est la garantie d’obtenir un produit apportant le maximum de satisfaction à vos utilisateurs.

Comment vous y prendre pour développer votre MVP ?

Vous mettre dans le bon état d’esprit

Non, votre produit ne sera pas parfait tout de suite ! Il faut être prêt à agir étape par étape, savoir remettre en cause votre concept et vos certitudes. Abandonner les spécifications et cahiers de charges. Certes, ces documents sont rassurants (enfin pour certains) mais ils sont longs à rédiger et peu adaptés à votre nouvelle démarche. Privilégiez l’expression de besoins utilisateurs.

Préparez le développement de votre MVP et formez-vous !

Cette phase doit être assez rapide. Elle consiste en :

- Décrire un contexte général du projet, votre concept et le service que vous souhaitez

– Faire des wireframes simples des premiers écrans de votre solution

– Rédiger, sous forme de “User stories” les fonctionnalités attendues et les prioriser

– Transmettre ces documents à votre équipe de développement préférée 😉

– Identifier dans votre équipe un interlocuteur qui sera product owner de votre produit

Vous avez besoin d’un coup de main pour cette étape ?

Avec notre partenaire Coding Days, nous avons conçu pour vous le “Ramp-up Sprint”, pour que toutes les conditions soient réunies avant le le développement de votre solution.

Un programme d’environ deux semaines pour :
– Former vos équipes aux bases du développements, sur les technologies que nous utiliserons pour développer votre produit
– Former vos équipes à l’utilisation optimale des outils de gestion de projet
– Challenger la proposition de valeur de votre produit – Hacker le Design et l’UX de votre MVP – Définir les “User stories” de votre produit et rédiger le “Product backlog” pour lancer les développements

Attaquez les développements !

Définissez le budget que vous souhaitez allouer à votre MVP. Avec vous, votre équipe de développeur cherchera à l’exploiter au mieux.

Lancez vos développements et arrêtez vous dès que vous aurez atteint un MVP qui vous permettra de valider votre concept et d’obtenir les premiers retours utilisateurs. N’attendez pas d’avoir un produit parfait, vous risqueriez d’attendre longtemps.

Privilégiez une approche agile avec votre équipe de développement avec une revue régulière des sprints.

Codixis développe des solutions digitales en appliquant la méthodologie agile. Notre startup studio accompagne nos clients (de la startup aux grands groupes) dans la conception et le développement de leurs solutions, du MVP aux solutions industrielles. Un projet ? Tentez l’approche agile ! Contactez-nous !

Recevez nos actualités business et technologiques


Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter et en savoir plus sur le lancement rapide d’applications web

Découvrez les succès de nos clients

Plateforme Andshift
Platforme Atherolink
PreciConnect
Voir tous les cas client